Ateliers Théâtre

L'objectif des ateliers hebdomadaires est d'initier les participant(e)s au processus de création théâtrale tant dans une démarche corporelle que de jeu pur; de l'écriture du texte jusqu'à la scène. Les artistes-intervenants du collectif s'engagent à écrire un texte original pour chaque groupe en collaboration avec les participants.

Les textes théâtraux et contenus des ateliers sont élaborés en totale concertation au sein du -collectif sur le pont-, respectant les principes fondateurs de la compagnie et s’inspirant de la charte des EAC.

En respectant les envies de tou(te)s, dans un esprit chaleureux de recherche les Ateliers sont un lieu d’échanges humains qui donne lieu à une représentation annuelle au Centre Culturel d'Orbec.

Infos pratiques:

Les Ateliers ont lieu à Orbec à l'ancienne caserne Salle Kali - Place du Maréchal Foch

Soutien de la ville d'Orbec

Horaires: 

6-8ans - Mercredi de 10h à 11h

9-11ans - Mercredi de 11h15 à 12h15

12-17ans - Jeudi de 17h45 à 19h15

18ans et + - Jeudi de 19h30 à 22h30

Il n'y a pas d'Ateliers durant les vacances de Noël

Education Artistique et Culturelle (EAC)

Il est primordial pour le -collectif sur le pont- de transmettre. L’entreprise artistique sans transmission n’est pas envisageable. C’est pour nous un endroit de réflexions, de sensations, d’éveil et de rencontres. Le spectacle vivant et le théâtre en particulier sont des outils de développements fondamentaux; ils font appel à différents médias (parole, écoute, motricité…) qui développent et structurent un individu.

Comment écouter? Comment prendre la parole? Comment se positionner par rapport à un événement, une image, une donnée? Qu’est ce que la vérité ? Au temps des fake-news et du contact virtuel, il nous parait primordial de transmettre des outils par des biais théâtraux.

Ayant des compétences diverses, nous nous adressons aussi bien à un public du 1er ou 2nd degré, qu’à un public lycéen, universitaire, ou adulte, tout en ayant bien conscience des différences constitutives de chacun.e.s.

Source inépuisable, l’art dramatique développe la compréhension, l’appréhension, voire la maitrise de certains éléments historiques, permettant une réelle adaptation au présent.

La pratique du jeu théâtral permet cette plongée dans un patrimoine culturel riche.

A toutes les étapes de développement d’un enfant, puis d’un adolescent, le théâtre permet par ses contraintes créatives de développer imaginaire et esprit critique. Il permet aussi l’appropriation de sa propre singularité tant corporelle que langagière.

Par la contrainte de la langue, de l’espace scénique, de la prise de parole, l’élève peutdécouvrir et appréhender une autre réalité de son être.

Les interventions du -collectif sur le pont- sont élaborées en fonction de la demande des différents publics ( scolaire, universitaire, associatif…) et sont en constante évolution. Le collectif est ouvert et attentif à toute nouvelle demande de projet d’intervention.

Dispositif Ecole du spectateur

de la maternelle au lycée

L’AVANT/L’APRÈS spectacle

Il en va de la responsabilité des créateur.rice.s d’aller à la rencontre du public, de faire tomber les barrières linguistiques, sociales et codées, et de repeupler les rangs clairsemés des spectateur.ice.s.

Le -collectif sur le pont- a donc élaboré un processus en direction des jeunes spectateurs (de la maternel au lycée en fonction du spectacle).

En marge de chaque création, il est donc possible de mettre en place le dispositif « Ecole du Spectateur ». L’équipe du spectacle -ou une partie- vient donc présenter l’intrigue, les personnages,…et préparer le jeune public à la future représentation (L’avant). Une séance-retour, une fois la représentation passée, sera de nouveau menée et consacrée à récolter les retours, sensations, émotions, et critiques des spectateurs (L’après).

Il est primordial pour le collectif que le théâtre soit transportable et accessible partout et à tou.te.s.

Projet Collectif/SciencesPo Paris

Saison 2019-20

Intitulé du projet 

« Faire famille » : Quête radiophonique sur la notion de « faire famille », après le PACS, après le « mariage pour tous », après les nouveaux moyens de procréation assistée et tout simplement, après le « modèle bourgeois de famille », ces interrogations sont-elles véritablement contemporaines ou ancestrales ?

Les étudiants investis dans ce projet s’intéressent aux nouvelles formes d’organisations sociétales et à l’évolution des moyens de communication.

Anne Saulay (écrivaine, professeure à ScPo…) et Claire Barrabès souhaitent une rénovation des grilles actuelles de programme des grandes chaines radiophoniques publiques et doivent évoluer (elles sont d’ailleurs toutes en cours d’évolution et de réorientation). Encouragées par une des productrices phares de France Inter, elles cherchent, avec ce projet, à « ancrer » la radio dans du réel, dans une matière de recherche qui les regarde et dont elles sont à la fois spectatrices, observatrices et actrices : nos familles, les familles que nous voyons évoluer autour de nous, les modèles de famille que nous transmettons à nos enfants et qui nous ont été transmises.

L’objectif spécifique du projet est la création d’une maquette radiophonique innovante.

Utilisant un protocole de recherche artistique où le pédagogue se place à un endroit similaire de recherche à l’étudiant, les deux intervenantes créeront également des propositions et échanges permanents avec les participants à cet atelier. Ainsi donc, elles seront force de propositions pour créer discussions, débats, et expérimentations. Les étudiants participants à cet atelier seront ainsi confrontés à des matériaux (écrits, documents sonores, interviews…) proposés par Anne Saulay et Claire Barrabes, à partir desquels sera façonné l’objet final.

Dans ce protocole de recherche, le fond et la forme sont intimement liés et, par conséquent, toutes les facettes du projet sont travaillées simultanément.

Le collectif sur le pont est en lien régulier avec des ingénieurs et créateurs sonores (Samuel Mazzotti, Eric Cervera, Charlotte Montoriol…) susceptibles de collaborer pour la création de ce projet, tant au niveau logistique, qu’en apport de compétences.